Irradiés, place à la justice


source : 20 minutes
Mercredi, la commission d'indemnisations des 145 victimes de surirradiations de Rangueil se réunira à Toulouse.Mercredi, la commission d’indemnisations des 145 victimes de surirradiations de Rangueil se réunira à Toulouse. f. Lancelot / 20 minutes 

Irradiés Les indemnisations se poursuivent alors que la tenue du procès peut être annoncée jeudi

Une page se tourne, une autre s’ouvre dans le dossier des irradiés de Rangueil, ces 145 patients victimes de surdoses de radiations entre avril 2006 et avril 2007 au CHU de Rangueil. Alors que jeudi la justice doit indiquer si un procès se tiendra (voir encadré), la veille Claude Evin présidera, certainement pour la dernière fois, la commission d’indemnisations. Trois ans après sa mise en place et des débuts mouvementés, elle a aujourd’hui permis de faire avancer un grand nombre de dossiers. « Désormais, les propositions d’indemnisations se font au fur et à mesure des rapports définitifs des experts. Des que nous les recevons, nous calculons en conséquence les montants à verser aux victimes. A ce jour : nous avons versé prés de 6 millions d’euros », indique un porte-parole d’AXA, l’assureur du CHU.

Souffrances et vies fichues

« Cela ne se passe pas trop mal, mais les expertises ont été plus longues que prévu », critique Christophe Léguevaques, avocat de l’association. Ce dernier regrette « que les experts n’aient pas pris en compte la douleur des victimes. La présidente de SOS Irradiés me raconte que tous les matins elle a l’impression qu’on lui passe un fer à repasser sur la joue », poursuit-t-il. Car si l’état de santé de certains s’est peu dégradé, d’autres ont connu des aggravations importantes, à l’image de cette jeune fille de 20 ans, originaire de Limoges aujourd’hui grabataire. « C’est pour cela que nous avions préféré la voie de la médiation, certains ne pouvaient se permettre de s’enliser dans la voie du contentieux. Quand on se souvient que des médecins nous disaient que ce n’était rien alors qu’aujourd’hui des personnes ont leur vie fichue et un taux d’incapacité de 60 % due au surdosage », peste Robert-François Rastoul, avocat de la FNATH-Accidentés de la vie qui défend seize victimes.
Béatrice Colin

dossiers
Sur les 71 dossiers de victimes ou ayants droit suivis par l’avocat de SOS Irradiés 31, 21 ont fait l’objet d’une indemnisation pour un montant de 2,5 millions d’euros, 35 attendent les résultats de l’expertise et 14 ont été fermés. La FNATH suit seize dossiers, tous indemnisés. 

delicious | digg | reddit | facebook | technorati | stumbleupon | savetheurl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *