Petits hôpitaux : Bachelot prescrit le sursisPrévu pour la fin juillet, le décret fixant à 1 500 actes chirurgicaux par an le seuil d’activité en dessous duquel les blocs opératoires devront fermer, a été reporté « sine die ». Une mission d’information pourra être saisie par les villes dont le bloc pose problème.

oilà qui va apaiser les maires des petites villes menacées de la fermeture de leur hôpital. Roselyne Bachelot a entendu leurs doléances. Il faut dire, qu’à la mi-juillet, ils étaient venus à Paris donner de la voix et demander « un peu de considération de la part de l’autorité de tutelle pour le travail mené sur le terrain. » La ministre de la Santé a fait savoir hier qu’elle reportait « sine die » la parution du décret prévoyant la fermeture des services chirurgicaux à faible activité. Continue reading « Petits hôpitaux : Bachelot prescrit le sursis »

AFP

PARIS — Les petits hôpitaux vont pouvoir souffler encore quelque temps, le ministère de la Santé ayant reporté sine die la parution d’un décret controversé prévoyant la fermeture des blocs opératoires à activité réduite, qui avait suscité la colère de certaines collectivités locales.

De Julie CHARPENTRAT (AFP) –

La parution du texte – initialement prévue fin juillet, début août – qui menace les entités opérant moins de 1.500 personnes par an, est « reportée », a indiqué mardi à l’AFP le ministère de la Santé, confirmant une information du Monde, sans donner de nouvelle échéance. Continue reading « Blocs : Le ministère de la Santé offre un sursis »

par John Vassilopoulos

Depuis la fin du mois de mai et jusqu’à la mi-juin, les plus importantes compagnies pharmaceutiques ont imposé un embargo sur les hôpitaux publics grecs pour protester contre la tentative du gouvernement social démocrate PASOK de réduire la dette du service public de santé. Ce boycott a représenté un risque de catastrophe sanitaire en Grèce, les médecins étant contraints de reporter des interventions médicales du fait d’un manque de produits essentiels.

Le gouvernement Papandreou a cherché à vendre la dette du service de santé (qui s’était accumulée principalement du fait des prix excessifs imposés par les compagnies pharmaceutiques) sous forme d’obligations à forte décote ou « à coupon zéro » qui auraient forcé les compagnies pharmaceutiques à supporter une perte estimée à 19 pour cent sur une dette combinée de 6,2 milliards. Cette mesure concernant la dette fait partie de la promesse d’Athènes d’appliquer les diktats des marchés financiers mondiaux l’enjoignant à réduire de façon draconienne les dépenses publiques. Continue reading « Embargo de médicaments sur le service de santé grec ! »

Liste des hôpitaux de Midi Pyrénées dont les services de chirurgie sont menacés par l’annonce de Bachelot :

CH LAVAUR

CH LANNEMEZAN

CH DELPECH DECAZEVILLE

CH FIGEAC

CHIC CASTELSARRASIN-MOISSAC

CH ARIEGE COUSERANS

Les fermetures annoncées ce dimanche ne doivent pas surprendre, c’est la nième décision gouvernementale en ce sens depuis plus de 15 ans.

La loi HPST-Bachelot amplifie et accélère cette politique qui vise a restreindre le service public et a favoriser le prive lucratif,  ce que la fermeture de la radiothérapie de Guéret confirme. Sans compter les menaces qui se profilent contre la Sécurité sociale… Continue reading « Non aux restructurations-destructions de Sarko/Bachelot »