CDD
Contacts/trombinoscope | La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public

Contacts/trombinoscope

Laissez nous un message !

Signalez nous:

– Des assignations abusives (pendant une grève l’effectif de service minimum doit être l’effectif du week-end !)

– Des conditions de travail dégradées pour le CHSCT

– Vos propositions d’articles pour ce blog.

– Votre désir d’adhérer à la CGT. (Remplir le bulletin d’adhésion, télécharger le en PDF (438 Ko),

– Les problèmes que vous rencontrez collectivement.

[contact-form 1 « Formulaire de contact 1 »]

7 commentaires

  1. Pingback: Qui sommes nous ? | La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public

  2. kulak

    Bonjour à tous,

    Je suis comme vous pouvez le voir au CHU de GRENOBLE, et j’occupe un poste de A.M.A et je souhaite trouver des infos récentes, tracts etc sur les adjoints administratifs, AMA……afin de pouvoir leur apporter des informations sur leur évolution de carrière, leur avenir etc…………

    Merci par avance de ce que vous pourrez m’apporter ccmme info. Avez vous des actions pour soutenir ces catégaries professionnelles ? si oui ? avez vous eu beaucoup de présence et de résultat ?

    Bon après midi,

    Syndicalement,

    Isabelle

    Syndicat CGT

    CHU DE GRENOBLE

    04.76.76.51.03

    06.52.01.04.13

  3. Daniel BLANC

    J’ai vu que le cinéma UTOPIA organisait début septembre 2014 un « grand débat » sur l’état de santé de notre pays.
    Il me semble intéressant que la CGT hospitalière et plus largement Santé, SS et Mutualité puise y participer…
    Solidairement
    D.Blanc, attaché des hôpitaux en rééducation à Rangueil

  4. Voici la lettre que j’ai lu lors de la réunion dans le bureau de Mylène le 5 / 03 en rapport avec la séparation des services. Merci de votre soutien.

     » Trop énervée pour ne rien dire et trop désabusée pour ne pas essayer de comprendre un peu plus ce qu’il nous arrive ; voilà l’état de mes pensées aujourd’hui .
    Un petit mot sans ambition sauf celle un peu égoïste de me faire un peu de bien face à cette situation qui me rend si triste.
    Alors voilà ce qui va rassembler le personnel paramédical de chirurgie pédiatrique, la chose que nous aurons réussi à faire ensemble sera la séparation de nos deux unités, personnellement moi cela ne m’aide pas à entrevoir la solution pour mieux soigner nos petits patients. Je comprends par contre qu’elle réponde au mal être de certaines personnes. L’avenir de l’hôpital passe apparemment par la polyvalence du personnel, on nous le répète tellement à nous membres du pôle enfant. Cela paraît
    évident dans la logique gestionnaire de l’hôpital public actuel : soigner toujours correctement avec tellement moins de moyens. Quelle ironie alors de se satisfaire de la solution qui divise et l’on nous impose.
    Sommes nous sûrs que nous ayons connaissance de tout les éléments de cette décision venue d’en haut, venue de ces gens qui connaissent si bien notre travail ?
    Notre hiérarchie nous propose un pansement pour nos égo meurtris, une solution immédiate à nos problèmes de communication et l’on trouve cela si facile et pratique que l’on va l’accepter.

    Accepter quoi ?
    Accepter que les enfants qui auront la malchance d’être en C2 l’après-midi soient moins bien soignés que les autres.
    Accepter l’idée qu’une équipe divisée pourrait peut être soigner mieux qu’une équipe entière avec des sensibilités et des expertises différentes.
    Accepter que de fait des infirmiers et des auxi chanceux auront 8 patients à charge alors que certains en auront 10 ou 11.
    Accepter que nos conditions de travail à l’hôpital soient plus importantes que la qualité de soin donnée à un enfant.

    Personnellement, pour ce que mon avis vaut, je suis loin de l’idéal de mon travail que je me faisais peut être bêtement il y a huit ans, temps où je suis rentrée à l’hôpital public pour enfant de Toulouse, je me souviens d’en avoir été fière. Je ne compte pas les jours où je me dis que l’on aurait pu faire tellement mieux pour un enfant avec un peu plus de temps, où je me dis que j’ai perdu trop de temps à justifier mes actes et à protéger mon diplôme.
    Enfin, je me dis que nos querelles d’enfants idiotes et tellement peu importantes nous prennent un temps et une énergie que nous ne mettons plus au service de notre travail, au service des enfants que l’on est censé soigné.
    Etre un robot technicien, faire avancer toujours plus vite le service et flirter avec la sécurité, c’est de plus en plus mon quotidien, la solution trouver ne palliera pas tout les problèmes de sous-effectif, moi je ne m’en contente pas.
    J’estime que ne pas manger 5 matins de suite ou ne pas boire, avoir 14 enfants à charge sur certaines plages horaires, c’est ce que je peux donner si on me laisse le temps de bien faire mon job. Si en plus de mes conditions déplorables de travail je mets en danger des enfants par mes actes parce qu’ils sont trop rapides ou trop tardifs, je ne peux plus accepter.
    Et valider la solution « divisante » de ma hiérarchie, en sachant que mes collègues d’à côté ( celles de l’autre équipe ), sont toujours dans la même situation et revendiquent toujours pour les enfants qu’elles essaient de soigner, est-ce acceptable, est-ce professionnel, est-ce gratifiant ?

    Je voulais juste égoïstement me calmer avec cette lettre écrite en un jet avec mon ressenti, merci de m’avoir lu et j’espère pour tous que l’on sera capable de continuer à soigner ensemble des enfants. »

    G. DONADILLE

  5. Torturé jusqu’au seuil de l’agonie dans les geôles du régime Ouattara, le syndicaliste Mahan Gahé obtient un répit pour venir mourir en famille
    http://frindethie.wordpress.com/2013/09/16/torture-jusquau-seuil-de-lagonie-dans-les-geoles-du-regime-ouattara-le-syndicaliste-mahan-gahe-obtient-un-repit-pour-venir-mourir-en-famille/

    Côte-d’Ivoire Le syndicaliste Mahan Gahé a rendu l’âme

    Mahan Gahé Basile, secrétaire général de la Confédération syndicale «Dignité » a rendu l’âme ce lundi à la polyclinique PISAM d’Abidjan après une semaine d’hospitalisation, apprenons-nous de membres de sa famille. Ce syndicaliste de renom, emprisonné après le 11 avril 2011 par le nouveau régime, avait bénéficié d’un non-lieu le 17 janvier 2013, prononcé par le 10e cabinet d’Abidjan, tenu par le juge d’instruction Koné Mamadou. Le syndicaliste avait auparavant été remis en liberté provisoire en décembre 2012, en compagnie entre autres de Christine Adjobi, de Jean Jacques Béchio et d’Aké N’Gbo, le dernier premier ministre de Laurent Gbagbo. Mahan Gahé était âgé de 60 ans et originaire de l’Ouest de la Côte-d’Ivoire, d’ethnie Guéré. Il était malade, sa situation était dite critique, selon la presse pro-Gbagbo, dans une série d’articles parus ces dernies temps. Avec ce décès, c’est incontestablement le monde syndical ivoirien qui perd l’une de ses figures de proue, l’un des défenseurs les plus acharnés des droits des travailleurs ivoiriens, le patron de la plus grande centrale syndicale du pays, créée en 1994.

  6. CGTCHU

    L’idéal serait de nous appeler. Regardez sur le trombinoscope le numéro ou le mail du syndicat CGT de votre site.
    A bientôt

  7. Laure Previdente

    Bonjour,
    Je travaille actuellement au CHU et j’ai une question pour vous…
    Comme vous le savez, dans tous les services, une fiche des désidératas du personnel est associée aux plannings…
    J’ai demandé à ma cadre de me donner un weekend de repos, soit RH/FE ou même RTT, pour effectuer mon déménagement…
    J’ai loué pour l’occasion un camion à mon nom…
    Or celle-ci me donne le vendredi et le lundi de RH et me fait travailler de soir (13h 21h) le weekend concerné…
    Étant personnel de nuit, j »ai donc laissé un mot à ma cadre pour trouver un arrangement…
    Arrangement vite oublié puisque ma cadre ne m’a ni appelé ni laissé un mot mais a tout simplement jeté ma proposition de demande de pool …
    Le soucis est que j’effectue une période de jour à ce moment…
    Sachant que je ne suis même pas obligé de faire cette période de jour puisque j’ai déjà effectué un mois de jour en début d’année…
    Quels sont mes recours ?!
    Qui puis je contacter sur place ?!
    Vous remerciant par avance… cordialement.
    Mlle Previdente

Laisser un commentaire

SE SYNDIQUER

Notre sélection de vidéos






© 2011 La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public
Designed by Wpshower / Powered by WordPress