Deuxième victoire pour Mr Harrat et la CGT dans le combat contre la répression syndicale au CHU de Toulouse.


Après sa première victoire contre sa notation au Tribunal Administratif, Mr Harrat, brancardier du CHU de Toulouse représentant du personnel CGT, vient de faire annuler un blâme que lui avait infligé le DRH du CHU de Toulouse par un jugement de la cours d’appel de Bordeaux.

Le CHU de Toulouse reprochait à Mr Harrat une attitude “menaçante” et “agressive verbalement” envers une cadre et la “détérioration de matériel informatique” sur le piquet de grève organisé par les agents pendant le déménagement de la psychiatrie en 2013.

Le jugement en appel est sans équivoque : “les propos (…) n’ont pas revêtu un caractère injurieux”. “Il ressort également des pièces que la chute du matériel informatique (…) a été causée par le basculement du chariot, dû à une excavation dans le sol (…) à environ 50 mètres des agents participant au piquet de grève”… Le montage de la direction du CHU n’a pas tenu devant le tribunal. Suite à ces évènements Mr Harrat avait été muté dans un service de réanimation de Purpan sans formation préalable, clairement dans le but de le déstabiliser.

Mr Harrat continue son combat contre la discrimination syndicale dont il est victime mais cette fois auprès du Tribunal de Grande Instance. Nous rappelons que Mr Harrat dispose d’un mail d’échange entre sa directrice de pôle et le DRH du CHU de Toulouse comportant les propos suivants : “En arrêt pour 8 jours. (Un de moins dans les couloirs de Putois (bâtiment de Purpan) à ameuter les foules”. Motif de l’arrêt : “stress et insomnie suite à conflit professionnel. Parfait !!!!!! A suivre.”

Extrait du mail de la direction du CHU de Toulouse.

La CGT du CHU de Toulouse soutien aussi six autres représentant.e.s du personnel  victimes de blâmes dans le cadre de montages du même ordre, dont Mme Bouharira (membre CHSCT CGT) aide soignante au bloc pédiatrique de Purpan dont le service était en grève au moment des faits suite à une réorganisation. Elle aussi victime de l’arbitraire de ce même  DRH (sanction déguisée sous la forme d’une mutation dans l’intérêt du service). Nous soutenons aussi 6 agents grévistes du transport de prélèvement 801 blâmés dans le cadre de leur conflits.

 

La CGT du CHU exige au nouveau Directeur Général du CHU de Toulouse de cesser toutes pratiques discriminatoires envers les représentants du personnel et les agents grévistes, le retrait des blâmes reçus dans le cadre de missions CHSCT et des mouvements de grève notamment et la réaffectation dans leur service d’origine des agents mutés arbitrairement. Ces pratiques managériales d’un autre âge doivent cesser au CHU de Toulouse.

 

delicious | digg | reddit | facebook | technorati | stumbleupon | savetheurl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *