CDD
Scandale de la vente du bâtiment de Claudius Régaud pour des logements de luxe | La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public

Scandale de la vente du bâtiment de Claudius Régaud pour des logements de luxe

Dans le cadre du dialogue social prôné par la direction du CHU de TOULOUSE les agents apprennent la vente de l’ancien bâtiment de l’ICR par la dépêche du midi !!!

Hier, la dépêche du midi publie un article sur la vente du bâtiment ICR au promoteur Kauffman & Broad pour réaliser des appartements de standing. L’article précise que le bâtiment est actuellement désaffecté ce qui est particulièrement apprécié par les soignants du centre de dépistage CEGID, de la PASS, de la consultation de gériatrie qui travaillent dans ces locaux.

Toujours selon la même source, les travaux débuteraient au printemps 2017, la question de la relocalisation n’a jamais été évoquée, ni avec le personnel de ces services, ni dans les instances du CHU. Est-ce que la population concernée par ces secteurs de soins n’a pas le standing suffisant pour rester sur le site ?

Une fois de plus la déloyauté de la direction du CHU de Toulouse prend toute sa mesure. La CGT alerte depuis 3 ans sur un risque de vente de ce bâtiment, la direction nous traitait alors de menteurs… Depuis lors, la direction n’a pas entretenu les locaux pour laisser pourrir littéralement les vieux bâtiments de La Grave pourtant parfaitement fonctionnels à l’époque.

Depuis 2009, le comité de défense de l’Hôpital public dont nous faisons partie se bat pour que les bâtiments Hôtel Dieu / La Grave restent la propriété des Hôpitaux de Toulouse et soit utilisés pour maintenir l’offre de soins au plus près de la population toulousaine. A noter aussi que la direction attaque également le site de l’Hôtel Dieu, notamment les organisations de travail.

Cette vente d’un bâtiment PUBLIC à des promoteurs va provoquer la destruction de l’ICR alors que des sommes colossales ont été investies par le CHU pour réhabiliter les locaux afin d’accueillir la gériatrie et la PASS. Cette décision est une marche supplémentaire franchie dans la libéralisation du système de santé mis en place par la loi Touraine : la CGT alerte sur les risques d’arrangement financiers dans ce projet.

Le Site de La Grave doit être et doit rester, dans son intégralité, un site de Santé publique et d’accueil des populations en difficulté dans Toulouse.

Nous allons nous réunir pour décider des actions à venir, avec un collectif élargi de défense du site, de l’Hôpital Public  et des usagers.

Le syndicat CGT du CHU de Toulouse.

Laisser un commentaire

SE SYNDIQUER

Notre sélection de vidéos






© 2011 La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public
Designed by Wpshower / Powered by WordPress