CDD
Le 28 avril, cortège commun des hospitaliers pour le respect, contre le sous effectif, contre la loi El Khomri | La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public

Le 28 avril, cortège commun des hospitaliers pour le respect, contre le sous effectif, contre la loi El Khomri

tract en PDF tract dérapage - copie

Concernant les instances du CHU, ON BLOQUE TOUT jusqu’à ce que la direction générale réagisse : sanction pour les auteur-es du dérapage et satisfaction des revendications du personnel. Nous condamnons le fait que des directeurs/trices et cadres supérieures du CHU de Toulouse ont eu des propos scandaleux au cours d’un CHSCT qui s’est tenu le 8 avril à l’hôpital Paule de Viguier (Maternité de Purpan). Il a été dit après le témoignage des sage-femmes et d’une aide soignante expliquant son désarroi de voir le manque de moyen mettre en danger des patientes aux urgences de la maternité, la phrase suivante: “si cette aide soignante ne sait pas gérer son stress elle a qu’à faire caissière à Casino”. Nous sommes profondément choqué-es et révolté-es par les propos et les pratiques d’un autre âge dénigrant la souffrance au travail du personnel (hospitalières et cais- sières) et surtout faisant preuve de mépris de classe ainsi que d’une mé- connaissance profonde des métiers du soin (et du commerce).

La deuxième partie de l’incident nous fait entrer dans une immense colère car, pendant la suspension de séance, ces mêmes directeurs/trices et cadres supérieur-es ont fouillé dans les affaires et pris des photos des documents des élu-es du CHSCT. On tombe dans l’espionnage pur et simple. Des sanctions exemplaires doivent être prises contre ces personnes. La troisième partie de l’incident vient de nous être communiquée, en plus de la violence, l’incompétence : une demande de financement plus important disponible à l’ARS pour le service d’urgences de PDV n’a jamais été faite alors que l’activité de la maternité explose, que le danger est permanent… C’est à dormir debout…

Ce « dérapage » intervient à l’aube d’un nouveau plan d’austérité au CHU de Toulouse : le Plan “AVENIR” (énorme vague de privatisations, modifications des horaires, précarisation accrue du personnel, augmentation d’activité, paiement du parking pour le personnel…) pour satisfaire aux injonctions du gouvernement à amputer encore les moyens des hôpi- taux (22.000 suppressions de postes et 16.000 suppressions de lits pour 2016) et en plein mouvement pour le retrait du projet de loi El Khomri qui détruira la possibilité de faire valoir ses droits notamment au niveau de la lutte contre la souffrance au travail dans les hôpitaux et ailleurs.

Nous appelons tous les hospitalier-es, et tout ceux/celles que ce scandale a révolté à se réunir le 26 avril 2016 à 14h en Assemblées Générales et à se mettre en grève et manifester le 28 avril 2016 pour le retrait de la loi El khomri et la fin des 22.000 suppressions de postes et 16.000 fermetures de lits dans les hôpitaux français.

Du sous-effectif partout !!!

Les autres services en lutte subissent le même sort sans que cela apparaisse au grand jour, les crèches de Purpan et Rangueil subissent le sous-effectif, risque la privatisation et surtout les auxiliaires puéricultrices voient leur âge de la retraite repoussé par de simples manoeuvres administratives. La gériatrie perd 60 lits de soins longue durée et subit une restructuration dans le but d’augmenter la productivité, il manque de nombreux postes dans ce pôle aussi. Le personnel alerte sur un risque de maltraitance institutionnelle si le sous effectif per- dure. Le bionettoyage du H2 à Rangueil a été sacrifié au privé avec déploiement des ASH sur les blocs de Rangueil/Larrey et au H1, de HE et de PPR pour mettre « la bonne compétence au bon endroit » ce qui à terme signifie la suppression des postes d’AS !!! Suppression d’AS déjà effective aux soins externes des Urgences sans aucun avis des ins- tances et qui devrait se mettre en place la nuit en chirurgie vasculaire au profit des IDE et aux dépens de la prise en charge globale des patient-es. Me- naces et chantage sur les personnels pour avoir signalé un absentéisme récurrent et non compensé ou pour avoir soutenu un collègue malmené, en souffrance mais sommées de se taire. Management pathogène aux transports pédestres. Epuisement des personnels, saturation, démotivation, turn- over…. Notamment à l’IUCT, au chapitre, à Logi- pharma. Où est l’efficience de ces restructurations à marche forcée ? Va-t-on laisser les IDE et AS de la néphrologie, de la dialyse, de l’urologie, du PUG, de la cardiologie, de la CCV… s’étioler faute de les avoir entendu-es défendre des valeurs profession- nelles et des conditions de travail ? Doit-on Laisser faire les modifications d’horaires au GBM ? Que dire de la précarité toujours plus grande des contractuel-les à qui on fait pourtant encore des promesses ? Arrêtons le sacrifice de la filière administrative.

Nous estimons à 1000 ETP les postes nécessaires au CHU de Toulouse pour prendre en compte l’augmentation de la population. (250 ETP étant le cumul des heures travaillées en supplément et repos non pris au CHU, 450 ETP étant les postes supprimés pour payer les intérêts privés de la dette dus à la construction des nouveaux bâtiments et 300 ETP étant le nombre minimum suffisant pour créer des pools de remplacement formés sécurisant les organisations de travail).

POUR LE RESPECT, CONTRE LE SOUS-EFFECTIF !

ASSEMBLéES GéNéRALES !!!

MARDI 26 AVRIL 2016 – 14h

PURPAN HAUT : HALL PPR PURPAN BAs : HALL PDV
RANGUEIL : HALL d’entrée Hôtel Dieu La Grave : Entrée HD Salies : Hall d’entrée

IUCT : Hall D’entrée CHAPITRE : VILLA du Gardien LARREY : Hall d’entrée GRèVE ET MANIFESTATION

appelée par la CGT, FO et SUD DU CHU DE TOULOUSE EN TENUE ET EN cortège commun !!!

JEUDI 28 AVRIL 2016 – 11H – JEANNE d’ARC (rdv des hospitaliers)

Laisser un commentaire

SE SYNDIQUER

Notre sélection de vidéos






© 2011 La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public
Designed by Wpshower / Powered by WordPress