CDD
Réchauffement climatique : une menace pour la santé mondiale | La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public

Réchauffement climatique : une menace pour la santé mondiale

Infection, maladies cardiovasculaires
Les effets du changement climatique pourraient remettre en cause plus de 50 ans d’avancées en matière de santé publique. Des experts internationaux appellent à agir rapidement.

Jorge Saenz/AP/SIPA

Publié le 23.06.2015 à 13h17

Le réchauffement climatique pourrait ébranler un demi-siècle de progrès sanitaires, met en garde la Commission du Lancet sur la santé et le changement climatique dans unrapport publiée ce mardi.

« Les effets du changement climatique se font déjà sentir et les prévisions d’avenir représentent un risque inacceptable et potentiellement catastrophique pour la santé humaine », alertent les experts internationaux.

Au cours du dernier siècle, la hausse de la température a presque atteint 1 degrés Celsius. Un degré de trop qui bouleverse le climat mondial et entraîne des phénomènes météorologiques de plus en plus extrêmes et nombreux.

250 000 morts par an

Les inondations et les sécheresses à répétition mettront en péril la sécurité alimentaire et dégraderont la qualité de l’eau potable. Elles augmenteront le risque de maladies infectieuses, notamment le paludisme, la mortalité par maladies cardiovasculaires ourespiratoires.
En 2014, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé que le changement climatique serait la cause de 250 000 morts supplémentaires chaque année entre 2030 et 2050.

Le changement climatique se présente donc comme le défi majeur du 21e siècle, estiment les auteurs. Et face à cette menace, ces derniers rappellent l’importance de limiter la hausse de température à 2 degrés d’ici la fin du siècle en limitant, mais surtout, en diminuant les émissions de gaz à effet de serre.

Promouvoir les villes durables

Pour y parvenir, les spécialistes recommandent de renforcer les systèmes de santé des pays en voie de développement, d’éliminer les énergies fossiles, tel que le charbon, et d’investir dans les énergies propres et renouvelables. Ils encouragent également la transition vers des villes durables dans lesquelles les modes de transport propres (vélo, marche à pied…) côtoient des immeubles économes en énergie et des espaces verts.

Dans son rapport, la Commission rappelle qu’aucune région du monde ne sera à l’abri. C’est donc à l’échelle de la planète que les décisions doivent être prises. Mais force est de constater que tous les accords signés jusqu’à maintenant ont peu ou pas été respectés.
Tous les yeux seront donc rivés sur Paris en décembre prochain pour la COP 21 qui doit aboutir à un accord international permettant de contenir le réchauffement global en deçà de 2°C.

Laisser un commentaire

SE SYNDIQUER

Notre sélection de vidéos






© 2011 La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public
Designed by Wpshower / Powered by WordPress