CDD
Marisol m’a tuée | La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public

Marisol m’a tuée

Ce billet d’humeur fort à propos d’Aurélien, infirmier et blogueur actif, ne pouvait nous échapper. S’adressant à Marisol Touraine, il lui expose vertement ce que la communauté infirmière a exprimé sur les réseaux sociaux depuis une semaine. A partager sans modération et en toute solidarité car maintenant, nous en sommes sûrs : il n’y a rien à attendre du côté de l’avenue de Ségur…

 

Madame la ministre des Affaires sociales, pardon je recommence. Madame la ministre des Affaires sociales et de la Santé qu’on a ajouté après parce qu’il paraît qu’on l’avait oublié lors de votre nomination,

Vous êtes actuellement en tournée aux Antilles et votre silence depuis une semaine nous fait penser que vous êtes surement en vacances plutôt qu’en voyage officiel. Après tout, vous avez bien raison de profiter du beau soleil de nos îles. Comme vous l’avez dit lors de votre départ le 2 juillet pour un bilan sur une épidémie de chikungunya, la mobilisation de l’État est totale ! On est le 28 juillet vous savez…

Vous avez réagi face aux problèmes de la Palestine, votre dernier message sur twitter fait l’éloge des plages de France, notre gouvernement a réagi lorsqu’une prof s’est fait tuer, affaire à la une des journaux qui vous alors fait dire qu’il fallait peut-être lui décerner une légion d’honneur… Quant à notre président préféré, il s’implique personnellement face à ces effroyables accidents d’avion de ces derniers jours. Les journalistes ont l’air de vous suivre, vous et le gouvernement, quand des policiers se font prendre à partie, quand un homme tue sa femme et se donne la mort, quand un train en percute un autre… Alors que nous côtoyons nous aussi la mort, que nous soutenons des familles chaque jour, que nous soignons le quotidien des Français, que nous réconfortons la tristesse de la population, nous nous joignons à vous pour soutenir les familles endeuillées.

Mais depuis le temps que nous exerçons notre métier avec passion, nous nous sommes toujours demandé quelle personne viendrait nous soutenir lorsqu’un drame toucherait notre profession ? On parle par-ci par là d’agressions envers les infirmiers mais la presse reste muette. Maintenant, grâce à vous et à votre silence, on a la réponse : personne. Dernièrement, une infirmière se fait agresser et rouer de coups par cinq individus à Toulouse et on en parle en 5 lignes dans le quotidien régional. Mais saviez-vous que notre profession est aussi endeuillée par la perte d’une de nos collègues il y a quelques jours ? Elle avait 63 ans (oui, vous aurez remarqué qu’elle travaillait encore) et elle fut assassinée par un de ses patients pour qui elle venait faire des soins à domicile. Mais à vrai dire, vu que cela n’est pas passé au JT de 20h, vous ne le saviez pas. A la limite, la seule chose que vous pouvez entendre, c’est l’histoire de cette infirmière qui détourne de l’argent… C’est surement plus racoleur.

Pourquoi vous ne réagissez pas ? Pourquoi nos autorités de tutelle ne bougent-elles pas ? Pourquoi le monde infirmier ne se sent pas et ne s’est jamais senti soutenu ?

Cela fait quelques jours que la colère monte dans les rangs des soignants. En France, on brosse les profs, les cheminots et j’en passe mais la santé n’est plus une des priorités de notre pays. Et pourtant, on pouvait en être fier de notre système de santé… Mais là vous avez touché la corde sensible de notre âme en ne daignant pas apporter un message de soutien à notre profession mais surtout à la famille de cette femme de 63 ans qui toute sa vie a apporté du réconfort aux autres et qui ne pensait peut-être pas se reposer de cette façon.

Elle n’était pas une star et n’aura donc pas de légion d’honneur à titre posthume, mais l’ensemble de la profession infirmière n’oublie pas qu’une nouvelle étoile vient de s’allumer dans le ciel sans qu’on la remarque.

Veuillez agréer tout de même, Madame, l’expression de ma déception distinguée.

Hashtag utilisé sur Twitter par les infirmières : #MarisolMaTuée

PS : Pardon, je me rappelle d’une fois où vous nous avez écoutés, nous et les usagers. C’était pour une histoire de blouse de pyjama portée à l’hôpital

Un commentaire

  1. Docteur DES Elisabeth

    Bonjour et bravo pour ce billet .Pour ma part j’ai découvert dès 2000 que l’administration des hôpitaux pouvait détruire ou laisser détruire des soignants expérimentés et dévoués en toute impunité et l’ai dénoncé depuis .Que peut-on encore attendre d’un gouvernement qui envoie au petit matin des véhicules de CRS pour déloger d’une chapelle des parents d’enfants dont le pronostic vital, selon la formule consacrée est engagé??? Pour ce qui est des cheminots et des enseignants, leur combat est le nôtre, la défense d’un service public de qualité et ce serait à mon humble avis une lourde erreur de se laisser diviser …

Laisser un commentaire

SE SYNDIQUER

Notre sélection de vidéos






© 2011 La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public
Designed by Wpshower / Powered by WordPress