Payer plus pour se soigner moins !


Mobilisation contre les mesures du PLFSS

Source : Station Capitole

Des organisations toulousaines lancent une mobilisation pour défendre le système de santé. Ce pourrait bien être un nouveau chantier pour le mouvement social mis en branle avec la réforme des retraites.

En ligne de mire, la Loi de Financement de la Sécurité Sociale et le désengagement continu de l’Assurance Maladie. Un rassemblement aura lieu devant l’Agence Régionale de la Santé vendredi 19 novembre à partir de 11:00.

L’UFC-Que Choisir a rendu un rapport fort utile au moment où démarrait la discussion sur le projet de loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS) pour 2011. L’association s’est intéressée aux dépenses de santé des Français-es entre 2001 et 2008.

Le budget que les ménages consacrent aux dépenses de santé a augmenté de plus de 50% sur la période. Le désengagement continu de l’Assurance Maladie explique cette évolution de manière quasi-mécanique. Et quand on regarde le détail de ce qui se passe côté complémentaires, les choses sont tout aussi claires. Quand les prestations de remboursement progressaient de 27%, les primes de complémentaires santé augmentaient elles de 44%.

A Toulouse, des associations d’usager-e-s du système de santé, des syndicats de salarié-e-s et des professionnel-le-s de différents secteurs – médical, médico-social et éducatif – se mobilisent pour dénoncer la mise à mal du système de santé publique.

 » Le PLFSS pour 2011 prévoit 2,5 milliards d’économies  » annoncent les organisations dans leur texte  » et ce seront les ménages et les patients qui seront mis à contribution.  »  » L’ensemble de ces dernières mesures va venir compléter un arsenal déjà large de mesures qui ont un coût de plus en plus insupportable : franchises, participations forfaitaires, forfait hospitalier, baisse du taux de remboursement de médicaments, déremboursements totaux, dépassements d’honoraires, pénalités hors parcours de soin… Les conséquences sanitaires de cette politique libérale de la santé provoquent des renoncements aux soins pour 23% des français-e-s alors que l’on estime à 7 ou 8% le nombre de personnes sans complémentaire santé. « 

Prenez le temps de lire attentivement le tract élaboré par la coordination d’associations et de syndicats autour d’Act-Up Sud Ouest. Patient-e-s, associations, personnel-le-s de santé… expriment ensemble les mêmes préoccupations que lors des mobilisations de cet automne. On y dénonce la même logique de casse du système de protection sociale à l’œuvre. Et au bout ce sont les mêmes qui gagnent. Ici, les complémentaires raflent la mise à chaque réforme à coup d’augmentations fulgurantes des cotisations. Un secteur où par ailleurs, les mutuelles perdent du terrain au profit des sociétés d’assurances.

L’action est soutenue par l’intersyndicale de la Haute-Garonne, et les organisations à l’initiative espèrent bien voir les organisations politiques ce vendredi pour leur faire prendre bonne note des revendications concernant le système de santé. Comme certain-e-s pensent déjà à 2012, ça tombe plutôt bien.

delicious | digg | reddit | facebook | technorati | stumbleupon | savetheurl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *