Santé : vers une résistance sans frontières


Source : L’humanité.

S’organiser pour mieux lutter, tel est le but du Réseau européen pour le droit à la santé.

« Construire une résistance collective  » à l’échelon européen pour dénoncer la «  casse  » du service de santé public. Tel est l’objectif du Réseau européen pour le droit à la santé, qui a été officiellement lancé hier, de façon simultanée, dans ­plusieurs pays, dont la Belgique, la Pologne, la Grèce et la France. Fédérant une quarantaine d’organisations syndicales, associatives et ­politiques issues de onze pays, ce réseau a pour ­ambition d’informer et d’alerter. Comme le souligne Françoise Nay, vice-présidente de la ­Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, «  l’idée, c’est d’homogénéiser le combat contre le démantèlement du service public de santé et de mettre 
en place des actions communes  ».

«  Partout, on nous parle de rigueur. Mais derrière, il y a des hommes en train de mourir  », insiste Fabienne Binot, représentante SUD santé, évoquant plusieurs témoignages  : «  En Pologne, une loi est en préparation, qui prévoit la vente au privé lucratif des hôpitaux déficitaires. Il existe un statut d’autoentrepreneur pour les salariés travaillant dans les hôpitaux, y compris pour les médecins et les infirmiers. En Grèce, les usagers au chômage n’ont plus droit à l’assurance sociale… Partout, c’est la même politique qui est à l’œuvre. D’où l’urgence de créer un mouvement de résistance pour permettre aussi à des organisations qui se battent seules d’être épaulées.  » Le Réseau européen pour le droit à la santé a vu le jour lors de la conférence européenne qui s’est déroulée les 12 et 13 mai, à Nanterre. Elle avait réuni des représentants de syndicats, d’associations de défense des systèmes de santé et de partis politiques d’Allemagne, de Belgique, d’Espagne, de Grèce, d’Italie, ­d’Irlande, de Pologne ou encore de ­Slovaquie. Une semaine d’action européenne est programmée début octobre.

Alexandra Chaignon

delicious | digg | reddit | facebook | technorati | stumbleupon | savetheurl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *