Fallait-il expulser les SDF de la cathédrale ?


Source : La dépêche

Travailleurs sociaux et SDF avaient reçu jeudi le soutien inattendu de l'humoriste Jamel Debbouze/DDM, Elodie Sueur-MonsenertTravailleurs sociaux et SDF avaient reçu jeudi le soutien inattendu de l’humoriste Jamel Debbouze/DDM, Elodie Sueur-Monsenert

Les « squatteurs » de la cathédrale Saint-Étienne ont été expulsés par les CRS dans la nuit de jeudi sans que ne leur soit proposé de solution pour les jours à venir.

« Des contraintes de sécurité et sanitaires ». Qualifiée « d’illégale », l’occupation de la cathédrale Saint-Étienne par des travailleurs sociaux et des sans-abri n’aura duré jeudi qu’une petite huitaine d’heures – avant qu’elle ne s’achève dans la soirée sur demande de l’archevêque de Toulouse, Mgr Le Gall. « Tout en comprenant leur juste combat, nous ne pouvions pas approuver cette occupation illégale de la cathédrale. Des propositions ont été faites, et notamment, sur ma demande, une proposition précise d’hébergement des personnes réellement sans logement pour la nuit du 31 mars » indique-t-il dans un communiqué.

« On nous a bien proposé un local chauffé avec sanitaires et lavabo à destination des SDF accompagnés de 2-3 travailleurs sociaux maximum. On était plutôt enthousiastes, mais quand on leur a demandé ce qu’il allait advenir d’eux la nuit suivante, on nous a répondu qu’à chaque jour suffit sa peine » affirment les membres de l’association GPS. « Plus tard, la préfecture a proposé qu’une délégation soit reçue pour réfléchir à des solutions, mais cela était sous condition de l’évacuation totale de la cathédrale. En l’absence de garanties, nous avons préféré rester et attendre les CRS dans le cadre d’une opposition passive ».

La Ligue des droits de l’Homme déplore le « cynisme » de la préfecture « son jeu a été habituel : fort avec les faibles et faible avec les forts. La Ligue des droits de l’Homme soutient ce mouvement depuis le début et on continuera ».

Du côté de la mairie de Toulouse, on s’étonne de la rapidité de cette expulsion : « Que les travailleurs sociaux manifestent, c’est prévisible, normal et légitime. Et il faut arrêter de penser que dormir dans la rue en été est moins difficile qu’en hiver. La décision de les expulser de la cathédrale, c’est quelque chose qui appartient au diocèse. Mais c’est vrai que je pensais hier qu’ils laisseraient passer quelques jours avant de le faire afin qu’ils fassent passer leur message. Leur expulsion si soudaine a été pour moi une surprise à laquelle je ne trouve pas d’explication » déclarait hier Claude Touchefeu, adjointe à la solidarité et à la politique de la ville. « En tout cas, nous appuyons le constat des travailleurs sociaux » conclut-elle.


Le chiffre : 35

personnes > occupant la cathédrale Saint-Étienne. C’est le nombre de personnes expulsées hier soir de la cathédrale sur demande de l’évêché.

« Nous sommes prêts à examiner avec les personnes les plus en détresse la possibilité de leur accorder l’asile ».

Mgr Le Gall, archevêque du diocèse de Toulouse

delicious | digg | reddit | facebook | technorati | stumbleupon | savetheurl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *