Pocket

Lettre ouverte

Monsieur le directeur Général du CHU de Toulouse,
Copie à :
Monsieur Le directeur de l’ARS Occitanie
Monsieur le ministre de la Santé.

Le 16 juin 2020, pendant la manifestation et le rassemblement à l’Hôtel Dieu à Toulouse, nous avons été témoins de gestes déplacés, de doigts d’honneur d’une personne à la fenêtre du 1er étage de l’Hôtel Dieu, cette personne a crié envers les manifestants de façon agressive. Certains manifestants ont pu identifier le directeur des parcours administratifs des affaires financières du CHU de Toulouse, qui est un des heureux élus ayant reçu la prime COVID de 1500 euros. Nous vous demandons si vous avez été informé en interne de cette situation par voie hiérarchique.

Ces actes sont absolument intolérables et constituent un manquement lourd au devoir de réserve, ces gestes étant haineux et volontairement provocateurs, nous imaginons que les propos que nous n’avons pu entendre n’étaient pas tendres non plus. Nous souhaitons que nos manifestations se déroulent dans le calme et les provocations de directeurs sont inacceptables.

Nous demandons que soit saisi immédiatement le Centre National de Gestion et que des poursuites soient engagées de la part de l’administration face à ces violences de la part d’un des dirigeants importants du CHU de Toulouse, nous souhaitons aussi connaitre les propos du directeur des finances à notre encontre. Nous étudions les possibilités de recours.

En l’absence de réaction de l’administration, nous acterons que ces comportements sont cautionnés par la direction générale et constitutifs de la violence de classe qui s’exprime malheureusement trop dans nos hôpitaux de la part de « Chicago boys » chargés de détruire les principes fondamentaux de l’hôpital public.

Cordialement,

La CGT du CHU de Toulouse.

3 thoughts on “Un directeur du CHU de Toulouse ayant reçu 1500 euros de prime COVID fait des doigts d’honneur aux hospitalier.e.s manifestant le 16 juin 2020.

  1. C’est honteux! Cette haine envers les gens qui travaillent et font fonctionner l’hopital.
    Ce dorecteur financier raisonne en terme de rentabilité, traite des agents comme les « sous catégories « …..
    Porter cette affaire devant les medias.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.