Pocket

Les associations féministes, les partis politiques et syndicats constituant le collectif « La santé des femmes est une urgence »  ont accueillis hier 400 votant.e.s pour le référendum sur le démantèlement de la radiologie dédiée aux femmes située actuellement sur Paule de Viguier.

Ce projet indigne les membres du collectif car il s’agit du seul centre public dédié à la mammographie, l’échographie, l’hystérographie, par et pour les femmes de la région midi Pyrénées. La direction du CHU de Toulouse souhaite transférer ces activité à la radiologie centrale du bâtiment Pierre Paul Riquet (échographie, mammographie) et dans le service des urgences – sic- (pour les hystérographies). Ce dernier examen fait le succès de ce service grâce au professionnalisme de l’équipe et du matériel non-douloureux utilisé (contrairement au matériel utilisé dans le privé). Ce service rapporte de l’argent à l’hôpital et va rouvrir sur 5 jours à partir de la semaine prochaine car il y a aujourd’hui assez de médecins, dans le futur de nouvelles consultations gynécologiques vont arriver sur l’hôpital Paule de Viguier, donc il y aura plus de demande. Alors, tout va bien… 

…Et bien non ! Pour économiser de l’argent et le coût du renouvellement d’une machine, les cost-killers de l’hôpital ont inventé une nouvelle restructuration dont ils ont le secret, sans consulter les professionnel.le.s et les usager.e.s…. Par la consultation, on aurait pu se rendre compte que le service des urgences n’est pas du tout adapté à ces examens, que le « parcours patiente » sera dysfonctionnant, qu’une salle d’attente qui jusque là est dédiée à l’IRM pédiatrie (avec ses jouets, poupées et landeau) n’est pas envisageable pour des femmes en bilan car elle n’arrivent pas à avoir d’enfants… Et que le principe de « vacations » ne fonctionne pas pour les hystérographies car le moment de l’examen est dépendant du cycle et chaque femme à un cycle décalé (un jour il peut y avoir 10 femmes et le lendemain deux entre …). Le collectif « La santé des femmes est une urgences » consulte donc les professionnel.le.s et usager.e.s. cela se fait sous forme de Référendum d’Initiative Féministe qui a commencé le 20 juin avec rassemblement et concert du groupe de cumbia féministe « La Bruja » se poursuit maintenant sur internet https://docs.google.com/forms/d/1ds1eLAO4JYhrhPD5RwXaziF9LvaNQ82QV-eAsc3PjB0

Le collectif a demandé une rencontre avec le directeur général du CHU et la direction du pôle imagerie, pour pouvoir leur dévoiler les résultats de la consultation… sans réponse pour le moment.

En ces temps de recul des droits des femmes mais aussi de montée partout dans le monde des mouvements féministes, le CHU de Toulouse ne redore pas son blason sur cette affaire…

Premier.e.s Signataires :
Act Up Sud Ouest, Alchimie Solidarité, APIAF, Association Olympe de Gouges, ATTAC Toulouse, CGT CHU Toulouse, CRI 31, Ensemble 31, Femmes Gilets Jaunes, FSU31, Ligue des droits de l’Homme Toulouse, Toutes en grève, Marche mondiale des femmes Midi-Pyrénées, NPA31, Asemblea feminista Nati Yarsa, Osez le féminisme31, Parti de Gauche 31, Sud Santé Sociaux 31, Union des Etudiant.es Toulousain.es,…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.