Buzz pour notre vidéo de soignant.e.s toulousain.e.s reprenant “basique” d’Orelsan…


Les soignant.e.s en lutte du CHU de Toulouse et d’autres structures toulousaines ont décidé d’adresser un message fort à leurs directions et au Président de la République en s’inspirant du clip archi connu “Basique” d’Orelsan.
Vous n’avez pas les bases”… Ce refrain d’Orelsan résume bien le décalage entre les logiques managériales et financières dans les hôpitaux, les EHPAD et les cliniques et l’éthique des professionnels.
Jérémie Canzian sur proposition d’un collectif de grévistes du CHU de Toulouse s’est chargé de mettre en musique tout ça avec MA2MA. Leur flow et leur talent a fait le reste. Il ne restait plus qu’à convoquer une “flash mob” et tourner la vidéo inspirée du clip original. Pour cela, quoi de mieux comme décor que la ligne de tram qui passe à l’intérieur de l’Hôpital Purpan ? Et une belle énergie visible à l’écran…
L’objectif de ce clip est de montrer les aberrations du système actuel de soin que tout professionnel vit dans sa chair… et de montrer que l’on peut se mobiliser, que la résignation n’est pas la bonne solution pour maintenir les “bases” que sont le système de sécurité sociale, l’accès universel, la non-marchandisation.
Si les directions et le Président de la République en prennent pour leur grade c’est parce que la sonnette d’alarme est tirée depuis bien longtemps mais que la logique de faire plus avec moins liée à la tarification à l’activité (T2A) et au lean-management et de sabotage du service public s’approfondit. Et ce avec de graves conséquences sur les prises en charge.
Pour ne prendre qu’un exemple au CHU de Toulouse, le déficit de cette année est de 14 millions d’euros (sans compter les cessions scandaleuses de patrimoine) et nous “obligerait” à réduire les effectifs… Mais nous payons cette année 43 millions d’euros d’impôts (Ah bon ! L’hôpital paye des impôts? Oui, la Taxe sur les salaires…) et 60 millions d’euros de remboursement de la dette (auprès de banques car l’état s’est désengagé de l’investissement hospitalier)…
Sans ce sabotage nous pourrions créer 2500 emplois pérennes au CHU de Toulouse … Nous avons proposé à notre direction de faire un courrier commun pour demander la fin de la T2A, le rachat de notre dette et l’exonération de la taxe sur les salaires. Notre direction a refusé… Et c’est nous qui sommes toujours contre ?
Cette vidéo doit servir à faire prendre conscience rien est inéluctable, la victoire de la grève du Rouvray le prouve, qu’il s’agit de choix politiques que chaque hôpital, clinique, EHPAD, Service doit constituer des comités en lien avec les organisations syndicales et s’organiser pour préparer des marées blanches au plus vite, c’est le moment ou jamais…
delicious | digg | reddit | facebook | technorati | stumbleupon | savetheurl

Commentaires

  1. Weverbergh

    Bravo pour ce clip. Ce message est, je pense, partagé par toutes et tous. Ce n’est pas que le secteur médical qui fait les frais de cette politique du « tout pour le fric ». Les gens d’abord et pas l’argent.

  2. Peggy

    Votre clip est génial et délivre un message partagé par des milliers de médicaux et para-médicaux en France. Le petit miracle qui vient de se produire au CHP du Rouvray redonne de l’espoir quand à notre avenir en tant que soignants, mais également en l’avenir de notre système de santé qui ne cesse de s’effondrer. Le seul mot d’ordre est la mobilisation générale, car nous le savons bien, les grèves dans nos professions n’existent pas! Il y aura toujours quelqu’un de réquisitionné pour assurer la continuité des soins… Certains diront que c’est normal que cette continuité des soins existe car les patients n’ont pas à pâtir de notre choix de faire grève, mais en réfléchissant bien, ne souffrent-ils pas plus du déclin de ce système et des réductions de budgets toujours plus drastiques? Se mobiliser et refuser de travailler aujourd’hui dans des conditions indignes pour les usagers comme pour le personnel, c’est l’espoir d’apporter demain des soins de qualité à nos patients et de les traiter avec plus de dignité et d’humanité.
    Parce que nous sommes non-violents et que nous avons choisi un métier qui respecte la vie, qui respecte l’autre, personne ne nous entend. Parce que nous sommes toujours là à prendre soin des autres, souvent au détriment de nous même ou de nos famille, personne ne nous écoute. Parce que cela fait bien longtemps que les infirmières ne portent plus la cornette, il est temps que ça change.
    Je rêve du jour où tous les soignants du pays se réveilleront un matin, et décideront comme un seul homme de ne pas aller travailler, juste un jour, parce que ce sera le jour de trop. J’aurais de la peine ce jour là pour les nombreuses personnes qui vont probablement y laisser leur vie, faute de soins, mais ces morts pèseront sur la conscience de nos dirigeants qui sont depuis bien longtemps devenus des fossoyeurs sans âmes…
    En espérant que votre action touche les hautes sphères…
    Une Infirmière, ancienne aide-soignante, ancienne ASH, qui adore son boulot malgré tout…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *