CDD
Pour un Plan « Marshall » en Haute Garonne pour les sans abris | La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public

Pour un Plan « Marshall » en Haute Garonne pour les sans abris

Nous, salariés de la Veille sociale de Haute-Garonne, le Pôle d’Accueil d’Information et d’Orientation (PAIO), le 115 et l’Equipe Mobile Sociale et de Santé (EMSS) nous trouvons contraints d’user de notre droit de grève le jeudi 11 Février, pour alerter les pouvoirs publics sur le manque persistant de places d’hébergement pour les personnes sans abri en détresse. De fait, nous sommes dans l’impossibilité de remplir correctement notre mission de service public.

Le 115 continue de laisser en moyenne 180 personnes à la rue chaque jour, malgré une augmentation effective du nombre de places en 2015. Notre département reste encore sous équipé, c’est pour cela que nous appelons le gouvernement, à prendre la mesure de la nécessité d’un plan d’urgence.

Pour exemple, le 03 Février 2016, nous avons enregistré au 115 :

  • 191 refus d’hébergement par manque de places soit 48 refus « homme », 18 refus « femme », 14 refus « couple » et 111 refus « familles » (soit 30 ménages avec enfants) ;
  • 5 orientations d’une nuit (hommes)
  • 1 place « homme » de longue durée en accueil de nuit
  • 5 places « femme » temporaire, dont 3 victimes de violences conjugales
  • 2 prises en charge temporaire « famille » de trois personnes.

Ce qui, pour ce jour là, équivaut à un taux de 7.73% de réponses positives.

 

Cette situation génère une souffrance psycho-sociale pour les salariés confrontés de manière durable à une absence de moyens pour répondre à la détresse vécue par les personnes que nous rencontrons.

 

Chaque jour, nous sommes témoins des violences subies par les femmes laissées à la rue (violences physiques, morales et sexuelles), de la détresse des familles venant trouver refuge dans les locaux du PAIO, des personnes dans des situations sanitaires graves, contraintes de survivre à la rue…

Les moyens de mis en œuvre demeurent encore très insuffisants, en particulier pour les femmes isolées, les couples (souvent avec une femme enceinte) et les hommes les plus vulnérables.

 

Nous exhortons les pouvoirs publics à la création d’accueils collectifs d’urgence, à amplitude modulable, permettant la mise en sécurité des personnes mourant et / ou en danger à la rue, dans l’attente d’un hébergement plus pérenne.

 

Conférence de presse et pique-nique solidaire

jeudi 11 Février devant le PAIO, 66 bis av. Etienne Billiéres

Laisser un commentaire

SE SYNDIQUER

Notre sélection de vidéos






© 2011 La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public
Designed by Wpshower / Powered by WordPress