Pocket

Vu sur le site, la dépêche.fr…

http://www.ladepeche.fr/article/2015/10/13/2196188-jacques-leglise-directeur-du-chu-de-toulouse-sur-le-depart.html

Mettez vos commentaires !!!

Réactions des lecteurs

HoaSen, une autre infirmière en colère !
Avant de lire l’article, j’ai vu la photo … C’est fou à quel point mon cerveau associe ce cher Leglise à Gattaz.
Je repense encore aux voeux notre cher directeur se félicitant de l’offre hôtelière du CHU de Toulouse. Effectivement nous n’avons pas la même vision du soin ! Où sont les soignant-es ! Bientôt on dira aux patient-es de se faire eux/elles mêmes leurs soins ! Suppression de personnel mais c’est vrai que j’exagère: nous sommes à effectif constant! mais avec une activité en forte augmentation ! si les effectifs suivaient l’activité nous devrions être à plus de 4% de personnel en plus ! et ça en ferait des postes!
Quand au dialogue social: ce monsieur y est sourd ! Il ne connait que la menace et discrimination !
bon vent ! comme dit plus bas : votre chemise a eu chaud!

Une infirmière en colère, Bon vent !
Bizarrement, notre directeur n’a pas la même vision sur son travail que nous, soignants, travaillant au sein du CHU.
Effectivement, il y a eu des restructurations dans les services ! Toujours au détriment de la qualité des soins et des conditions de travail des agents mais avec pour un seul mot d’ordre: la rentabilité.
Pourtant rentabilité et soins ne vont pas ensemble.
Du coup, c’est du travail à la chaine, de l’abatage pur et simple car malgré plus de patients accueillis, il y a toujours moins de personnel. Déplorable pour le soit disant meilleur hôpital de France.
Le CHU n’est aujourd’hui qu’une vitrine.
Alors Monsieur le Directeur : ADIEU !!!

rossignolb3, A ccroire que la dépêche n’est pas au courant de tous les conflits sociaux qu’il y a eu ces deux dernières année
par une direction impulsé par le directeur général,sur un plan seulement financier,aucune écoute des agents sur les conditions de travail,le mal être au travail et un sentiment de maltraitance auprès des patients du fait de la charge de travail excessif par un manque de personnel croissant.
Sans compter les discriminations syndicales et j’en passe bref on ne vous regrettera pas et quand vous vous regarderez devant un miroir faites votre propre bilan humain…A JAMAIS

djedi31, Comment peux on faire les éloges d’un bilant aussi dévastateur en terme de bien être au travail mais également de qualité de soins ?
Voila un directeur qui se gargarise de réussite ,ces réussites sont celles du personnel ,un personnel dévoué au service public ,un personnel en souffrance parce que ,restriction,management agressif,discrimination ,pression et j’en passe !! Alors le seule point positif c’est qu’il parte car cette politique infâme de gestion du personnel,c’est la sienne et on peux dire qu’il a su la mettre en place…
Alors je travaille au CHU Purpan depuis treize ans et je n’ai jamais travaillé dans des conditions aussi désastreuses .
Bon vent Jacques …et pour reprendre le com de dessous
Une chemise qui a eu chaud…

Julien terrié, Ouais… Le bilan depuis 2013, c’est aussi la transformation du CHU de Toulouse en grande usine à soin, des personnels qui ne se sentent plus satisfaits des soins prodigués, des épuisements professionnels, des burn-out, 6 expertises CHSCT révélant des risques importants pour la santé physique et mentale des agents, des privatisations à gogo dont dernièrement, le nettoyage et le brancardage qui pourtant sont stratégiques, des attaques sur les syndicalistes. Environ 1000 Accidents de Travail par an, une vingtaine de préavis de grèves, 90 réunions de CHSCT !!! Bref, l’hôpital entreprise dans sa splendeur, au détriment des patients et des personnels mais au bénéfice d’une carrière. Un grand Bravo (sic) !!!! Une chemise qui a eu chaud…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.