CDD
Planning Familial de la Haute Garonne : L’égalité pour l’accès à l’IVG ne doit pas avorter ! | La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public

Planning Familial de la Haute Garonne : L’égalité pour l’accès à l’IVG ne doit pas avorter !

Communiqué de presse d’Act Up Sud-ouest :5 février 2015

Planning Familial de la Haute Garonne :

L’égalité pour l’accès à l’IVG ne doit pas avorter !

Le 17 janvier 2015 correspondait à la date anniversaire, 40 ans, de la loi sur l’avortement, plus communément nommée « loi Veil ». Depuis 1974, le Planning Familial se mobilise pour défendre le droit à l’avortement pour toutes sans condition ni culpabilisation et lutte pour que l’IVG ne soit pas qu’un privilège mais un droit.

Aujourd’hui, la future loi de santé est en train d’être discuté au sein de l’Assemblée Nationale. Cette loi a pour objectif, entre autre, de renforcer la prévention,  la promotion de la santé, l’efficacité des politiques publiques et la démocratie sanitaire. Et d’innover pour garantir la pérennité de notre système de santé.

A Toulouse, la création d’un hôpital de santé publique sur le site de La Grave, avec la mise en place d’un Centre de Santé Sexuelle semble suivre cette ambition de développer une politique de santé accès sur la santé sexuelle et la vie affective pour tous et toutes.

Malheureusement, la réalité de la vie associative nous ramène à une situation où les belles ambitions des projets de loi sont loin des réalités pour leur mise en place. Ainsi le Planning Familial de la Haute Garonne se trouve dans une situation financière de crise qui oblige ces trois salariées à fermer ces portes pour une durée indéterminée. Fermeture qui risque d’être définitive à la fin du mois de février si les pouvoirs publics ne lui viennent pas en aide.

Pour rappel, l’équipe actuelle du Planning Familial doit faire face à un « héritage » pesant d’une condamnation aux prud’hommes laissé par l’équipe précédente et amplifié par une baisse de financement des subventions publiques. Au final, l’association a besoin de 51 000 euros, avant le mois de mars, pour continuer son activité auprès de la population. Le Planning  Familial est une association d’éducation populaire qui :

–          Se mobilise pour le droit à une éducation sexuelle, pour l’accès aux soins, à l’information, à l’écoute en matière de sexualités, pour tous et toutes,

–          Combat les inégalités sociales, et toutes les formes d’oppression,

–          Lutte pour que soit reconnu le droit fondamental de disposer librement de son corps,

–          Se bat contre l’oppression spécifique des femmes et toutes formes de discrimination et de violence notamment sexuelles.

L’ensemble des pouvoirs publics, local, départemental, régional et national doit  permettre à la nouvelle équipe du Planning Familial 31 de surpasser cette crise financière et profiter de cette situation pour mettre à la disposition de l’équipe des locaux mieux adapté à leurs activités permettant un meilleur accueil des usager-e-s  et les moyens humains afin de pouvoir répondre à l’ensemble des demandes d’une ville comme Toulouse.

Parce que le travail du Planning Familial, de part son histoire, est reconnu et s’inscrit pleinement dans les politiques de santé  actuelle et à venir, Act Up Sud-ouest exige que l’ensemble des pouvoirs publics apporte leur soutien à l’antenne toulousaine et permette à la nouvelle équipe de continuer son activité de façon pérenne. Si le Planning Familial 31 ferme, ils en auront une grande part de responsabilité.

Contact presse : Guy MOLINIER : 06 18 41 20 99

Laisser un commentaire

SE SYNDIQUER

Notre sélection de vidéos






© 2011 La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public
Designed by Wpshower / Powered by WordPress