Lettre ouverte des brancardiers aux agents de l’Hôpital des Enfants


Nous avons commencé notre mouvement de grève le 1er juin 2012, nous sommes conscients qu’il trouble la fluidité des courses sur l’hôpital et qu’ils vous obligent à faire vous-même des courses en plus de votre travail déjà surchargé.

Face à l’indifférence de la direction, c’est la seule possibilité que nous avions pour faire entendre notre souffrance. Nous travaillons depuis l’ouverture de l’hôpital en 1998 en faisant les courses seuls, nous nous sommes épuisés pour donner le maximum malgré le sous effectif. Nous savons que vous vivez la même chose et pour cela nous vous remercions de votre soutien par les 600 signatures de pétition, l’argent récolté pour notre caisse de grève et les mots de soutien très forts que nous avons reçu.

Nous avons décidé de continuer notre mouvement de façon illimitée car la dernière négociation, malgré quelques petites avancées, n’a pas réglé le fond du problème. Nous voulons, entre autres choses, un brancardier de plus sur 24h (1 de plus le matin, 1 de plus l’après midi et un de plus la nuit) pour avoir la possibilité de travailler en binôme et améliorer la qualité de prise en charge et nos états physiques et psychiques.

Pour information, voici la répartition des courses sur 24h, les pics de la nuit et du matin sont impressionnants et vous le savez autant que nous mais la direction ne veut rien savoir. Les logiques gestionnaires tiennent la baguette et nous ne parlons pas la même langue.

Nous nous excusons par avance des gènes occasionnées mais sachez que nous ferons le maximum pour assurer la sécurité de tous comme nous l’avons toujours fait. Vous pouvez envoyer à la direction des messages pour nous aider. Notre combat est pour un hôpital public qui fonctionne très bien et respecte ses travailleurs, nous savons que vous partagez tous ces valeurs.

Encore merci pour votre soutien !

Les brancardiers de l’hôpital des enfants.

delicious | digg | reddit | facebook | technorati | stumbleupon | savetheurl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *