Père Noël…

 

VICTOIRE… Les agents de la Villa Ancely se sont faits un beau cadeau ! Leur lutte a payé, la direction a cédé sur toutes leurs revendications après 16 jours de grève.

-Accord sur remplacement des absences 1 pour 1.

-Accord sur le fait que l’effectif du service ne pourra jamais tomber en dessous de 21 ETP.

-Trois stagiairisations d’infirmières et Deux d’éducatrices au prochain concours.

-Pleins de choses encore….

 

La convergence avec les autres services en lutte et l’impossibilité pour la direction d’assigner les grévistes (les huissiers n’ont jamais trouvé personne au domicile des agents…!) ont été des facteurs déterminants dans la victoire. CE SERVICE MONTRE LA VOIE POUR LES ÉQUIPES QUI VEULENT GARANTIR UN EFFECTIF SUFFISANT DANS LEUR SERVICE et STAGIAIRISER CDD .

 

…Père fouettard

MÉPRIS … Après 67 jours de grève, les transporteurs du sang du 801 sont tombé sur le mépris de classe de la direction qui cherche à humilier une équipe ayant une vision pour leur service que la direction de pôle n’est pas en capacité d’avoir. Le directeur du pôle, manager nodocéphale passé par France Télécom, a balayé leur revendication principale qui est seulement l’évolution naturelle des métiers ouvriers techniques des hôpitaux c’est à dire vers la catégorie B technique… Pire, le Directeur Général avait écrit qu’il “étendrait la doctrine” d’une prime si les agents prouvaient que d’autres transporteurs la touchait au CHU de Toulouse… Malgré la preuve présentée par les agents (fiche de paie) l’engagement n’a pas été tenu. Pire (encore), pour les stagiairisations déjà acquises deux (sur quatre) ont été repoussées en 2019.

Pire (oui encore) la direction a annoncé privatiser le transport de foetus à cette équipe (qui peut donner accès à une prime)… La grande classe ! Le directeur général et le directeur de pôle prouvent encore une fois qu’ils n’ont aucune parole, trainent dans la boue les lanceurs d’alerte sur la perte de qualité du service.

La lutte des transporteurs de sang continue donc portée par vos soutiens, vos dons nombreux directement à la CGT du CHU (Solidarité grévistes – CGT CHU de Toulouse Hôtel Dieu St Jacques, 2, rue viguerie 31059 Toulouse cedex 9) ou via le pot  commun https://www.lepotcommun.fr/pot/ysnx3sdg. Hasta la victoria !

 

La direction tente de criminaliser le mouvement…

Quel ridicule… D’autant qu’aujourd’hui l’inspection du travail épingle le CHU pour avoir remplacé des grévistes par des CDD ou intérim…

On est tenté de répondre ça à la direction :

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Exercice du droit patronal et respect de chacun

La CGT rappelle que la casse de personnel n’est pas autre chose que le mépris du travail des agents de l’hôpital et l’entrave à exercer leurs droits les plus élémentaires ne peut plus être toléré et défendu.

Direction du CHU de Toulouse devant une manifestation suite aux suicides au CHU de Toulouse.

 Mardi 19 décembre 2017 – 16h30 Hôtel Dieu

Les syndicats CGT et Sud Santé sociaux du CHU de Toulouse accompagnant les services en lutte du CHU de Toulouse (Transport de Sang, pédopsychiatrie, informatique) souhaitent réagir à la nomination de Mr Lemoign directeur général du CHU de Toulouse comme directeur de Cabinet d’Agnès Buzyn.

Mr Lemoign faisait déjà parti de l’équipe de Marisol Touraine qui a accentué l’austérité dans les hôpitaux français. Mr Lemoign est le premier directeur général du CHU de Toulouse à avoir fait baisser les effectifs généraux du CHU de Toulouse sur deux années consécutives alors que la population toulousaine augmente et les besoins de santé avec.

Malgré nos demandes, la direction générale du CHU de Toulouse n’a pas remis en cause les deux éléments qui pèsent sur le budget du CHU (comme beaucoup d’autres établissements) c’est à dire la taxe sur les salaires (impôt représentant 43 millions d’euros chaque année au chu) et la dette (remboursement de 60 millions d’euros par an aux banques privés).

Ces phénomènes créent le déficit et justifient des restructurations, suppressions de postes et accentuent la marchandisation de l’hôpital.

La conférence de presse se tiendra en présence de Patrick Bourdillon représentant de la fédération CGT santé action Sociale

 

Nous venons de décider d’un rassemblement commun entre les grévistes de l’université et les grévistes de l’Hôpital mardi 19 décembre 2017 à 9h devant l’Hôtel Dieu.

Les mêmes logiques marchandes pourrissent nos secteurs et font perdre du sens à nos métiers, nos mobilisations doivent être victorieuses et tous ensemble nous gagnerons.

Contre l’université entreprise

_ Retrait du projet Idex (appliqué à l’université et soutenu par le CHU de Toulouse) qui est un projet managérial digne d’une entreprise privée.

_ Arrêt de la fusion des universités.

 

Contre l’Hôpital Entreprise : Pour plus de moyens à l’hôpital pour embaucher et mieux soigner :

_ Satisfaction des revendications des grévistes du transport prélèvement en grève depuis 65 jours, de la Villa Ancely depuis 11 jours, de l’informatique depuis 2 jours.

_ Suspension du paiement la dette du CHU de Toulouse auprès des banques privées (60 millions d’euros cette année = 1500 embauches)

_ Suspension du paiement de la Taxe sur les salaires au CHU de Toulouse 2017 (impôt d’env. 43 millions d’euros = 1000 embauches)

_ Retrait du pan AVENIR = plan de restructurations et de suppressions de postes pour faire des gains de productivité.

 

 

 

 

Le mouvement s’amplifie avec deux services de pédopsychiatrie en plus et le syndicat Sud qui nous a rejoint !

Aujourd’hui le blocage de l’entrée du site est total… Nous attendons une réaction de la direction.

60ème jour de grève pour le 801, on attend des nouvelles de l’ARS.

Jeudi matin se poursuivra le blocage de l’entrée de l’Hôtel Dieu siège administratif du CHU de Toulouse.

Les agents du 801 transport de sang/prélèvement en seront à leur 60ème jour de grève et ont demandé à la préfecture une médiation pour négocier un protocole de fin de conflit.

Les agent de la Villa Ancely poursuivent leur mouvement de grève au vu du mépris de la direction pour leurs revendications de renfort de personnel dans cette structure. La CGT a saisi la préfecture et la direction régionale du travail pour signaler le remplacement illégal de personnels grévistes au niveau du 801 et de la villa ancely.

Deux nouveaux services de pédopsychiatrie seront en grève à partir de ce jeudi et rejoindra le blocage, il s’agit des deux services d’hospitalisation de jour du site de La Grave, ces services sont très mobilisés pour améliorer leurs conditions de travail et les conditions de soins. Ce mouvement est en intersyndicale avec Sud CHU de Toulouse.

L’hôpital dans son ensemble vit l’application du plan de restriction dit “Plan Avenir” qui met en danger les organisations de soins.

Nous appelons un maximum de service à se mobiliser et à rejoindre le mouvement. La CGT a déposé un préavis général sur le CHU. Il y a des marges de manœuvres pour obtenir des financements supplémentaires en urgence notamment en demandant l’exonération des impôts payés par le CHU de Toulouse (taxe sur les salaires) qui s’élèveront à 45 millions d’euros en 2017 !!! c’est à dire l’équivalent de 1000 embauches…

Nous souhaitons que les usagers soient conscients que l’Etat ponctionne éhontément les hôpitaux et les met en difficulté en prélevant 3,7 milliards d’euros de taxe sur les salaires et nous obligent nous endetter auprès des banques privées pour plus de 28 milliard d’euros cumulé. Cette situation doit cesser pour le bon fonctionnement de notre système de santé (cet argent est pris sur le budget de la sécurité sociale !!!) pour préserver la qualité des soins et  la santé des hospitaliers épuisés par les suppressions de postes.

 

Le service de pédopsychiatrie de la Villa Ancely accueille des adolescents souffrant de troubles sévères et chroniques (troubles du comportement, troubles du comportement alimentaire)

Depuis des mois la situation se dégrade: les accidents de travail se multiplient, les arrêts maladies sont peu ou pas remplacés, l’effectif sécuritaire n’est plus respecté sur certaines journées, l’équipe et les adolescents peuvent se retrouver en danger.

Alors que le sous-effectif est criant, la seule réponse de la direction est de dire que pour eux, le compte y est. En effet ils comptent les emplois rémunérés sur ce service, pas ceux réellement présents! Les agents en arrêt maladie longue durée, en accident de travail, en formation, ou alors partis sur d’autres services sont comptabilisés! C’est tout simplement scandaleux!

Les agents sont en grève totale depuis le 6 décembre, la direction cherche par tous les moyens à les réquisitionner, en refusant par exemple de s’engager par écrit à ne pas profiter des réunions de négociations pour le faire. Ils poursuivent donc la grève, le service fonctionne uniquement avec des personnels extérieurs, la Direction ne se préoccupant pas de la qualité des soins et de la sécurité des adolescents.

Pour le 59ème jour de grève des transports prélèvement/sang 801, les grévistes seront le mercredi 13 décembre avec le service de pédopsychiatrie de la Villa Ancely devant l’Hôtel Dieu (siège administratif du CHU de Toulouse) les négociations avec la direction du CHU de Toulouse tournent au ridicule, vu le nombre d’engagement non tenus ou de formules alambiquées les agents souhaitent un réel protocole de fin de conflit avec engagement ferme et clair de la direction.

Nous appelons tous les individus, collectifs ou organisations défenseurs du service public hospitalier à se joindre à eux dès demain.

Ci dessous donc également les 2 liens pour les pots communs, même les petites sommes sont bienvenues. Merci aux organisations de voir ce qu’il est possible de donner, l’enjeu est important. Et merci à ceux qui peuvent être présents demain.
 

Le service de pédopsychiatrie de la Villa Ancely accueille des adolescents souffrant de troubles sévères et chroniques (troubles du comportement, troubles du comportement alimentaire)

Depuis des mois la situation se dégrade: les accidents de travail se multiplient, les arrêts maladies sont peu ou pas remplacés, l’effectif sécuritaire n’est plus respecté sur certaines journées, l’équipe et les adolescents peuvent se retrouver en danger.

Alors que le sous effectif est criant, la seule réponse de la direction est de dire que pour eux, le compte y est. En effet ils comptent les emplois rémunérés sur ce service, pas ceux réellement présents! Les agents en arrêt maladie longue durée, en accident de travail, en formation, ou alors partis sur d’autres services sont comptabilisés! C’est tout simplement scandaleux!

Les agents poursuivent donc la grève et mèneront une nouvelle action ce jour à 14H.

 

Rassemblement demain mercredi 6 décembre 14H30 à l’Hôtel Dieu​!

​La situation au CHU de Toulouse est très tendue dans de nombreux services: sous effectif structurel, arrêts maladies et accidents de travail qui se multiplient et qui ne sont pas remplacés… Les conséquences sur les patients et sur les agents sont de pire en pire.

Le service de pédopsychiatrie de la Villa Ancely accueille des adolescents souffrant de troubles sévères et chroniques (troubles du comportement, troubles du comportement alimentaire)

Depuis des mois la situation se dégrade: les accidents de travail se multiplient, les arrêts maladies sont peu ou pas remplacés, l’effectif sécuritaire n’est plus respecté sur certaines journées, l’équipe et les adolescents peuvent se retrouver en danger.

Une réunion s’est tenue ce jour avec la direction qui refuse d’entendre la souffrance des agents et surtout qui refuse de mettre en place les effectifs supplémentaires pour mettre un terme à la dégradation de la situation.

Les agents entrent donc en grève demain mercredi 6 décembre et se rendront à l’hôtel Dieu à 14H30 pour demander à être reçu par le Directeur Général.

La CGT CHU de Toulouse