Pocket


Chant composé pour la manifestation des personnels de santé de l’hôpital de Creil et des usagers qui apportaient leur soutien à leur lutte face à une direction qui ne veut les entendre. sur l’air du chant des partisans…

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

Ami, entends-tu les cris sourds de l’hôpital qu’on enchaîne ?

Ohé, partisans, personnels et soignants, c’est l’alarme.

Ce soir la direction entendra la force des cris et des larmes.

Montez des ateliers, descendez des services, camarades !

Sortez des services les malades, les seringues et les brancards.

Ohé, les décideurs du fond de votre bureau changez vite !

Ohé, directeur, attention à ton bureau : dynamite…

C’est nous qui brisons les barreaux des prisons pour nos frères.

Le doute à nos trousses et la faim qui nous pousse, la misère.

Il y a des pays où les gens au creux des lits font des rêves.

Ici, nous, vois-tu, nous on marche et nous on sue, on galère…

Ici chacun sait ce qu’il veut, ce qu’il fait quand il passe.

Ami, si tu tombes un ami sort de l’ombre à ta place.

Demain de l’écoute, de l’espoir, abolira tous nos doutes.

Chantez, compagnons, solidaire et tous ensembles coûte que coûte…

Ami, entends-tu ces cris sourds de l’hôpital qu’on enchaîne ?

Ami, entends-tu le vol noir des corbeaux sur nos plaines ?

Oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh oh

Ce chant peut être reproduit partout où les luttes s’engagent contre la réforme et les casses des hôpitaux publics

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.