La direction de l’hôpital souffre de psychopathie.


Message d’un infirmier des urgences psychiatrique en grève, suite à une réunion de négociation.

La direction de l’hôpital souffre de psychopathie. Le diagnostic est tombé vendredi 23 septembre. En effet, froideur, détachement, aucune culpabilité, irritabilité quand on la frustre, en même temps déconcertante dans des attitudes mielleuses sous fond de manipulation…

Il faut soigner l’hôpital et sa pensée, donc, sa direction qui ne peut plus penser librement, en effet son jugement est altéré par les restrictions budgétaires, responsables des décisions impulsives et arbitraires. La direction aurait même la conviction inébranlable que ses services sont d’excellence et dotés d’une gestion respectueuse de chacun.

L’importante division de cet être peut la conduire à faire des menaces et à adopter une position tyrannique quand des informations négatives remontent à sa conscience. Alors surtout, pour l’accompagner il faut rester constant et en cohésion. Ne pas vouloir la persuader que son fonctionnement est inadapté mais plutôt continuer à donner du sens à nos interventions ensemble dans une pensée éthique du soin. Cette pensée éthique ne peut pas et ne doit pas être phagocitée par la patiente direction souffrant de psychopathie sinon c’est la fin de la considération de l’homo sapiens envers l’homo sapiens.

delicious | digg | reddit | facebook | technorati | stumbleupon | savetheurl

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *