CDD
Communiqué de la CGT du CHU de Toulouse | La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public

Communiqué de la CGT du CHU de Toulouse

Une délégation CGT du CHU de Toulouse, de la CGT du CHS Marchant et du personnel des urgences psychiatriques a été reçu le 21 juillet 2011 par Mme Agnès MARIE-EGYPTIENNE la Directrice adjointe du cabinet de Nora BERRA, secrétaire d’état à la santé et par Mr GARCIA, représentant de l’ARS Midi Pyrénées.

Les représentants du personnel ont exprimé les dysfonctionnements du secteur psychiatrique entraînant l’engorgement des urgences. Leur détresse professionnelle est due au sous effectif et la dégradation de la qualité des soins aux urgences psychiatriques du CHU Purpan et Rangueil faute de moyens en adéquation avec l’augmentation d’activité annuelle (13,8% entre 2010 et 2011). Ils ont alerté sur les risques importants pour les usagers.La représentante du personnel de Marchant a confirmé le problème de manque de structure d’aval dans le service public par engorgement des services de Marchant et des secteurs extrahospitaliers qui sont dus à un manque de revalorisation des moyens au vu de l’augmentation de la population (Ex : sur l’agglomération toulousaine : 17.000 nouveaux habitants chaque année depuis 5 ans – INSEE)

Le représentant de l’ARS a confirmé le problème de structure d’aval. Cette déclaration est contraire à ce qu’ils avaient déclaré à l’Agence de Presse Médicale (dépêche COOGJ002 du 19/07/2011). Il a confirmé que les partenaires privés ne jouent pas toujours leur rôle de « mission de service public ». L’ARS s’engage à rencontrer la direction du CHU de Toulouse qui pour elle est l’interlocuteur privilégié du personnel concernant l’attribution de moyens supplémentaires aux secteurs en difficulté.

Mme Agnès MARIE-EGYPTIENNE a maintenu la position du gouvernement sur la réduction des déficits des Hôpitaux, sur la délégation de missions de service public au Privé et a renvoyé à l’ARS la charge des négociations avec le CHU.

La CGT du CHU de Toulouse constate une fois de plus que les moyens alloués à la santé ne sont pas à la hauteur des besoins de la population de Midi-Pyrénées, les hôpitaux vont continuer a réduire les effectifs pour répondre aux objectif du gouvernement de 0% de déficit en 2012. Cet objectif a déjà conduit à une réduction de 45.000 emplois en 3 ans ce qui équivaut au non remplacement d’un départ sur deux à la retraite dans les hôpitaux, mesure qui ne devaient pas toucher le secteur de la Santé selon le président de la république. La réforme sécuritaire des soins sous contraintes applicable au 1er août 2011 n’est pas soutenue par la profession et dans les conditions actuelles ne sera pas appliquée dans ce service.

La CGT du CHU a signalé à la secrétaire d’état que les urgences de Rangueil sont en grève illimitée pour des raisons d’effectif depuis le 20 mai et que de nombreux services sont dans les mêmes difficultés et si des moyens ne sont pas dégagés pour régler les dysfonctionnement, la rentrée sera explosive au CHU comme dans d’autres hôpitaux.

En clair, aucun des intervenants ministère et ARS ne s’est engagé à satisfaire les revendications du personnel des urgences psychiatriques. Le personnel reste donc dans l’action.

Ci-joint le dossier remis au ministère et à l’ARS au cours de la rencontre.

Laisser un commentaire

SE SYNDIQUER

Notre sélection de vidéos






© 2011 La CGT pour un Hôpital humain, d'accès universel et 100% public
Designed by Wpshower / Powered by WordPress