SOS des Assistantes Sociales de Paule de Viguier


Téléchargez et imprimez le Tract AS PDV

Lettre ouverte de l’équipe d’assistantes sociales de la maternité Paule de Viguier.

L’effectif normal de l’équipe est de 5 Equivalent Temps Plein, 2 départs à la retraite récents non remplacés ramènent l’effectif à 3,8 Equivalent Temps plein.

Les remplacements de service social seront assurés jusqu’au 15 juin, date du 2ème départ à la retraite.(premier départ au 5 avril 2011).

L’équipe a remplacé à effectif constant les congés de ces départs à la retraite.

L’équipe de PDV fait état d’une impossibilité à poursuivre les remplacements au-delà du 15 juin :

– Au regard des effectifs, 3,8 ETP au lieu de 5 ETP. Nous rappelons que l’équipe du service social de PDV est une petite équipe.

– Au regard des situations complexes, des durées moyennes de séjour de 3 à 5 jours, de la grande précarité Psychosociale, des pathologies psychiatriques, de la gestion de familles Sans Domicile Fixe avec absence d’hébergement d’urgence, des problématiques de protection de l’enfance, de majeurs vulnérables.Les problématiques ont déjà été signalées à plusieurs reprises lors des réunions de service social en présence du cadre socio éducatif.

Des heures supplémentaires s’accumulent.

Nos préoccupations premières sont l’intérêt du patient, une évaluation correcte des situations, une participation à une prise en charge pluridisciplinaire des patients afin de garantir une orientation adaptée.

Ceci requiert des conditions de travail correctes, conformes à notre déontologie.

Code de déontologie de l’ANAS :

Art. 7 – De l’indépendance et de la liberté

L’Assistant de Service Social  ne peut accepter d’exercer sa profession dans des conditions qui compromettraient la qualité de ses interventions. Il doit donc être attentif aux formes et conditions de travail qui lui sont proposées et aux modifications qui pourraient survenir.

Tenant compte de la nature et des objectifs de l’organisme employeur, il s’assure qu’il peut disposer de l’autonomie nécessaire :

pour choisir la forme de ses interventions et les moyens à employer

pour décider de la poursuite ou de l’arrêt de son action.

Si les départs à la retraite de nos collègues ne sont pas remplacés dès le premier juin (comme accordé par la direction du CHU) nous ne pourrons pas assurer toutes nos missions.

Nous tenons à vous alerter sur notre épuisement physique et moral susceptibles d’entraîner des risques professionnels :


Si nous n’avons pas les moyens en effectifs d’évaluer et de répondre de manière réactive :

  • Impossible d’évaluer et répondre à une situation de nourrissons en danger
  • Impossible d’évaluer et répondre de façon efficiente à une situation de femmes vulnérables (victimes de violences conjugales, fragilité psychosociale)
  • Impossible de répondre à une demande  d’hébergement d’urgence d’une mère de famille SDF  ….

Nous nous sentons malmenées par l’institution, nos missions de service public sont mises à mal, nous ne pouvons pas prioriser les demandes sociales sans prendre le temps d’évaluer correctement chaque situation aux risques de desservir l’usager et de nous exposer à des poursuites judiciaires.

Nous sommes en conflit permanent entre notre déontologie et les demandes institutionnelles dans les conditions actuelles. En conséquence nous demandons un renfort rapide en effectif de 1 100%  immédiatement.

delicious | digg | reddit | facebook | technorati | stumbleupon | savetheurl

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *